• C68

    NEWS

Frenchman Triathlon 2017

Quand "Flat, Fast & French" se transforme en "pa, ta, & tra" !

Frenchman 1 - Edouard 0

Samedi 27 mai, je participais à la 5e édition du Frenchman Triathlon à Hourtin. Retrouver le goût du longue distance, après deux ans d'arrêt, devait être savoureux !

Le choix du Frenchman est avant tout calendaire. Caler sur une saison, deux préparations ironman et une naissance peut s'avérer quelque peu sportif.

Selon la formule consacrée, Alea jacta est !

Une préparation longue et minutieuse m'est planifiée par l'inusable Christophe Bastie de Multriman. Pendant de longs mois, mes entraînements sont principalement consacrés aux fondamentaux : foncier, renforcement et ppg.

Au printemps, volume et qualité viennent pimenter cette routine. L'accumulation des kilomètres ont tendance à vous griser. Je me dis que c'est facile, trop facile peut-être ?

S'entraîner dans son microcosme sans la confrontation exigente et brutale de l'arène n'a aucune valeur.
Une préparation se valide toujours par une compétition. Sur ironman, c'est sur distance demi-ironman (1.9-90-21). Cannes, étant placé trop loin de l'objectif à S-7 et Aix-en-Provence trop prêt à S-2, je devrais me contenter du Tri Games Cagnes sur distance M. Pas de chance pour moi, TriGames Gagnes est annulé. Pour le coup, se sera sans filet.

CB adapte la préparation et m'offre quelques belles sessions de rattrapage façon formation accélérée.
Mon excès de confiance est vite rattrapé par une tendinite sur la maléole externe. Ca passe à chaud donc pas vu pas pris !

Ce n'est pas un mauvais scénario mais bien un réel compte rendu d'amateur.

Pour des raisons logisitique, dirons-nous, ma tribue n'a pas pu suivre son champion. Je voyage donc seul tel un pélerin en quête de révélation mysthique.

The race

Frenchman. Rien que le nom, on a déjà envie d'y croire !
Parti de rien, le Frenchman s'impose désormais comme une course hexagonale majeure. Benjamin Sanson a réussit son pari, en offrant une épreuve de qualité à taille humaine. Le site de l'épreuve, le parcours et l'ambiance attirent de plus en plus de fidèles chaque année. Ajouté à cela un triathlon M et une course pour les Kids, vous avez tous les ingrédients du succès.

Jour J.

La journée débute par une excursion en bus, pour se rendre sur le site de l'épreuve natation. Un parcours rectiligne de trois mille huit cent mètre nous sépare de l'aire de transition. Le concept est à l'image de son créateur, Benjamin Sanson, à la fois fantasque et exubérant !

La température de l'eau est mesurée à 21°. Le soleil se lève sur cette magnifique plage de sable blanc où règne une atmosphère calme et détendue. Le speacker s'époumone tout ce qu'il peut pour mettre l'ambiance jusqu'au compte à rebours final. Au start, 600 athlètes s'élancent pour vaincre le Frenchman. Beaucoup se lancent dans l'inconnue face à une distance qu'ils ne connaissent pas.
Moi c'est tout le contraire. Je te connais bien Man. Trop bien au risque d'en oublier l'essentiel : finir !

Je prend un départ rapide. J'adopte la nage "Crocodile Dundee". Nager entre deux eaux pour visualiser sa proie. Mais la tête de course s'envole sans moi. Le festin ne sera pas pour aujourd'hui.
La monotonie du parcours n'entame en rien ma motivation. Je poursuit sur un bon rythme. Le final dans le canal du port d'Hourtin et l'ambiance de la foule fait remonter mon niveau d'adrénaline.

Swim 54'48"

Transition éclair et direction l'emplacement 201, 201, 201... De longue seconde d'errance plus tard, j'enfourche enfin mon Cube Aerium C:68. Même les transitions je ne sais plus faire !

Bien que sorti 5e de l'eau, je fais l'effort pour me replacer devant. Bien m'en garde. Deux années sabbatique sans pratiquer son sport est une véritable éternité biologique.
Malgré les conseils avisés et répétés du coach, je met en place une stratégie suicidaire. Suivre le train !

"Pas de watts, pas de chocolat" !

Vous connaissez tous l'expression ? C'est exactement ce que j'ai vécu. Mais il m'aura fallu deux tours de circuit et une hypoglycémie pour l'admettre. Et oui Edouardo a eu les yeux plus gros que les cuisses. Les 180K me semblent interminables. Tu as des lignes droites de 10Km.
Ma bouffée d'oxygène ? La photo de mes amours collée sur le cadre ! J'y puise l'energie et la motivation pour ne pas bâcher. C'est affreux à dire, mais j'ai eu envie d'abandonner dés le début.

Vous voulez rire ? Voici deux anecdotes de course révélatrice.

Km15
Je perds 3 de mes 6 power barres. C'est comme si tu étais en avion et soudain le pilote annonce. Mesdames et Messieurs, this is your capitain's speaking. Nous venons de perdre la moitié de notre carburant. L'appareil risque de ne pas atteindre sa destination.

KM85
Ma bombe anti-crevaison saute sur une partie de route granuleuse. This is your captain's speaking. C'est confirmé, nous n'avons plus de carburant et le train d'atterissage est désormais bloqué. La probabilité de poursuivre le voyage à pied est réelle. Ceci n'est pas un exercice, je repète ceci n'est pas un exercice !

L'hypoglycémie peut provoquer des hallucinations, c'est bien connue !

"Allo Houston, on a eu un problème" !

Ma vitesse de croisière passe progressivement de 40km/h à 35km/h. L'envie de bâcher ne m'a toujours pas quitté. Abandonner ne fait pas vraiment parti de ma culture.

Bike 4h50'

J'enfile mes runnings, casquette et lunettes. La journée s'annonce caniculaire avec plus de 30° !
Contrairement au vélo, je ne me fais aucune illusion sur mon allure marathon.

This is your captain's speaking : "Nous venons de déclencher notre balise de détresse".

Désormais, mon unique et seul objectif est de courir 42km. La vitesse, la fréquence, l'attitude, n'ont désormais plus de sens.

Ma stratégie : courir d'un point de ravitaillement à un autre.
La règle : interdiction de marcher hors zone de ravitaillement.

J'enclenche le mode randonnée. Au Km3, je me dis, tiens il ne te reste plus que 39Km. Le compte à rebours commence un peu plus tôt cette année. Je me met à sourire sur moi même. C'est bon signe. J'accepte la situation. La digestion n'en sera que plus facile.

Finalement, les kilomètres passent assez vite. Le 1e semi marathlon est couru sous la canicule. Au 2e semi, je suis réveillé par la pluie. Au 30e la chaleur revient. Les cinq derniers kilomètres sont vraiment trés durs. Mon estomac, qui est habituellement imperturbable, me lance des crampes terribles.
Je franchis la ligne d'arrivée sans grandes émotions, juste le sentiment du devoir accompli.

Je suis finisher du Frenchman Triathlon 2017 !

Bilan
  • Renouer avec la compétition
  • Retrouver son niveau de forme
  • Vélo Cube Aerium C:68
  • Appliquer les consignes du Coach
  • Envie de refaire un ironman
Résultats

ENTRAYGUES Edouard
18e | 09:29:40 | n°201 | 3 V2M
Swim 00:54:48 | Bike 04:50:54 | Run 03:39:38

Résultats Frenchman XXL 2017

Galerie

Airport
Arrivee
Bike Check
Canal
Cover
French
Ligne Eau
Pack
Pinede
Plage
Port
Bike Pic

Remerciements

Cube Bikes France

Cycles Patrick Beraud à Fréjus

Infos

Frenchman Triathlon : Site internet | Facebook

Mesdames et messieurs, ici votre commandant de bord. Ladies and gentlemen, this is your captain's speaking....PNC aux portes, armement des toboggans et vérification de la porte opposée....

PALMARÈS

  • 15X Ironman
  • 3X Ironman Hawaii
  • 8h58' Ironman Mallorca (2015)
  • 10e Ironman France (2014)
  • 5e AG 40-44 Ironman Hawaii (2013)
  • Champion de France Master LD (2013)
Palmarès

FICHE ATHLÈTE

  • Taille | 1.73 M
  • Poids | 69 Kg
  • Age | 44 ans
  • Signe particulier | Papa cool
  • Club | Saint-Raphaël Triathlon
  • Début triathlon | 1996
Fiche athlète

Bienvenue sur notre Blog !

Edouard | Sophie | Lucie | Margaux | Esther